« Rose CooganLes anges »

Petite lecture

Petite lecture

Lu le "Concerto à la mémoire d'un ange" d'Eric-Emmanuel Schmitt.

Etonnant comme l'écriture de Schmitt est proche de l'acte de peindre. Chacune de ses nouvelles est semblable à un tableau, chacune avec son atmosphère propre et son univers particulier. L'ensemble du recueil est un magnifique quadriptyque solidement construit.

Contrairement aux "Vies minuscules" de Pierre Michon - qui soit dit en passant est également un recueil de nouvelles remarquable, plus proche sans doute d'une oeuvre cinématographique, avec un début et une fin, un étalement temporel inévitable, le "Concerto" est véritablement une oeuvre picturale, sans début, sans fin. On peut en contempler (ou en lire) chacun des tableaux à l'infini, peu importe l'ordre, l'ensemble reste parfaitement cohérent.

Permalien le 09.11.11 à 00:23:00, par Tâm Email , 114 mots   French (FR) latin1
Catégories: Réflexions, Petites pensées et autres sophismes

Adresse de trackback pour ce post

Trackback URL (clic droit et copier le raccourci / l'adresse du lien)

1 commentaire

Commentaire de: Sandgat [Visiteur]
SandgatJe vous conseille aussi "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke
Amités...
26.06.12 @ 13:58